Moteurs de recherche alternatifs

Pourquoi et comment utiliser des moteurs de recherche alternatifs à Google ?

Les informations disponibles sur internet sont dispersées. Afin d’y accéder facilement, l’utilisateur se dirige vers un moteur de recherche, sorte d’annuaire de l’internet qui liste les pages disponibles et leur contenu. Mais la plupart de ces annuaires (Google, Bing) ne sont pas passifs : ils enregistrent vos recherches, rassemblent ces informations et créent un profil qu’ils revendent ensuite à des centrales publicitaires ou à d’autres compagnies, souhaitant acquérir facilement un listing de clients potentiels.

 

 

Vous me direz que vous n’avez rien à cacher, mais vous ne voudriez pas que votre recherche de « bouton disgracieux à un endroit bizarre » se retrouve vendue à votre mutuelle par exemple…
Afin de protéger votre vie privée, utilisez plutôt des moteurs de recherche qui ne collectent pas vos données.
Quelques exemples de moteurs respectueux : Startpage (Néerlandais), DuckDuckGo (USA) et Qwant (franco-allemand) sont des métamoteurs qui utilisent la puissance d’autres, et cachent votre identité à ces derniers. Le métamoteur « Tonton Roger » de Framasoft a en plus l’avantage d’être un logiciel libre.
Ces outils s’utilisent exactement comme Google, mais ne traquent pas les utilisateurs, n’enregistrent pas les termes recherchés et ne vendent pas votre profil à des compagnies privées.

Pour aller plus loin, voir :
– la Fiche numéro 3 du CECIL du « Guide de survie des aventuriers d’Internet » sur les moteurs de recherche alternatifs
Je n’ai rien à cacher. En fait si, et vous également !

Le mois prochain : Pourquoi installer un bloqueur de pub ?

Collectif EmmabuntüsarpinuxGPL V3 (liberté d’utiliser, de modifier, de copier et partager un logiciel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.