Dans l’Yonne, les bibliothèques rurales s’organisent

Au sud de l’Yonne et au nord de la Nièvre, les habitant·es de Druyes-les-Belles-Fontaines, La-Chapelle-Saint-André et des villages alentours ont parfois le sentiment d’être abandonné·es à leur ruralité. Rien que de très banal : les marchés locaux sont de moins en moins fournis, les petits commerces ferment, les trains s’arrêtent de moins en moins souvent… Et voilà que les bibliothèques de village disparaissent à leur tour. Mais une petite équipe de bénévoles a décidé que la culture ne s’en irait pas de sitôt. Qu’importe si la Direction régionale des affaires culturelles et la Bibliothèque départementale de l’Yonne estiment que ces modestes rayonnages de livres, animés par des volontaires souvent retraité·es, ne répondent pas aux critères établis par l’administration.

On nous dit que les plus petites doivent fermer et se rattacher aux autres. Mais ce n’est pas tout le monde qui a une voiture et peut aller dans un autre village ! Et puis, les bibliothèques, c’est aussi un lieu de rencontre quand il n’y a plus de café et que les écoles se regroupent. C’est différent des boîtes à livres, on y trouve des conseils de lecture.indique Michel Barda, fondateur de l’Association des bibliothèques rurales.

Conférences gratuites

Passionné de théâtre, Michel Barda a pris le contre-pied de cette tendance au regroupement : il milite pour que les bibliothèques soient les plus nombreuses possibles ! C’est sa façon de lutter contre la désertification et l’abandon de l’échelon communal.L’association propose donc son aide aux habitant·es et aux mairies qui souhaitent (ré)ouvrir une bibliothèque, et organise des animations pour en faire des lieux vivants. Pour intervenir, elle demande à la mairie volontaire de mettre gratuitement une salle à disposition et de payer une adhésion unique de 100 euros – qui ne sera pas à renouveler. « Nous, on apporte des livres qui nous ont été donnés, et on organise une conférence chez eux pour faire venir les gens, explique Michel Barda. La mairie offre un pot après. Les 100 euros nous servent à imprimer des flyers et des affiches. » Les communes ont le choix entre plusieurs conférences gratuites consacrées à l’histoire et à des personnalités locales : Vauban, Paul Bert (député de l’Yonne à l’origine de l’école obligatoire), Marie Noëlle (poétesse), Colette, Larousse, les batailles de Fontenoy et de Cravant… Des journées du livre et la Nuit de la lecture sont également organisées. Plusieurs villages se sont déjà lancés.

LG