Réseaux sociaux et flux RSS pour suivre le journal au jour le jour

FacebookTwitterRSS

La confiture de cornouilles

confiture_cornouillesRécoltez les cornouilles lorsque les fruits sont rouge vif et encore fermes.

Mettez les cornouilles dans une bassine à confiture. Ajoutez de l’eau en laissant une hauteur d’ 1 cm non recouverte. Chauffez en couvrant la bassine et laissez bouillir pendant 5 min. Passez les fruits et le jus à la moulinette à main, équipée de la grille la plus grosse (la pulpe passe mais pas les noyaux). Pesez la quantité de jus et de pulpe récupérée et ajoutez du sucre (800 gr. par kilo). Cuisez et mettez en pot. Pour la pâte de fruit, continuez la cuisson et ajoutez un sachet d’agar-agar pour 1 l de confiture. Laissez réduire et versez dans un moule lorsque vous obtenez une pâte qui colle à la spatule et s’en détache par blocs. Laissez refroidir, démoulez la galette et laissez sécher à l’air en retournant une fois par jour.

Source : aioli.over-blog.com

Partagez cet article

Dans la même catégorie vous pouvez lire aussi :



3 Réponses à La loi de transition énergétique

  1. R. Zaharia

    25 février 2015 a 13 h 57 min

    Bonjour les ami(e)s !
    C’est vrai que la BCE, (cet endroit où on peut imprimer 1000 milliards en quelques mois…), est un drôle de « poulailler » ! (Voir:
    https://www.ecb.europa.eu/ecb/premises/html/index.fr.html )
    Cependant… il me semble que le commentaire de Marta se rapporte à un autre article que celui de Dominique Plihon ?

    Bonne continuation !
    R. Zaharia

  2. R. Zaharia

    20 février 2015 a 14 h 45 min

    Bonjour Ami(e)s de l’Age de Faire !

    Sur le financement urgent des investissements publics pour la transition énergétique,(qu’à juste titre, D. Plihon et les Atterrés recommandent),il existe il me semble, des possibilités de contournement de ce que j’appelle la malédiction franco-allemande… (« Lorsqu’on a le choix entre plusieurs options, pour être certain d’avoir la pire, il suffit d’une négociation franco-allemande ! »)
    Sur l’une des possibilités de financer des investissements publics, voir ce fichier pdf:
    http://tinyurl.com/dividette
    Sur la malédiction dont est victime la construction européenne voir cette page web:
    http://www.france-alter.info/Malediction_FA.htm

    Bien amicalement,
    R. Zaharia

  3. Marta

    14 février 2015 a 14 h 57 min

    Si le poulailler est petit, le toit peut être en bois, peint ou recouvert de revêtement bitumé. Les tôles PVC ou en fibres de verre sont une solution simple qui suivant les modèles peuvent apporter de la lumière.
    Si vous décidez de construire un poulailler avec une structure suffisamment solide, des tôles en fibrociment ou des tuiles sont ce qu’il y a de plus durable et de plus sain pour les poules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 3 = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>