Framasphère et Framapiaf : des réseaux sociaux libres et éthiques !

Framasphere et Framapiaf
Les réseaux sociaux sur Internet : une formidable invention qui permet d'échanger avec des personnes de la Terre entière… et dont Facebook et Twitter, par exemple, ont bien compris l'enjeu en collectant et revendant nos identités et profils de consommation liés ! Saviez-vous, par exemple, que nos noms et prénoms, une fois identifiés, valent 0,003 € ? L'annonceur veut accéder à votre profil complet pour connaître votre niveau de vie, vos habitudes culinaires, vos goûts musicaux, politiques ou spirituels pour cibler sa publicité ? Il devra sûrement payer plus… 

Aujourd’hui, nous avons le choix d’utiliser des réseaux sociaux sans but lucratif, qui n’ont donc pas besoin de collecter les données personnelles. Leur utilisation est gratuite, car c’est la volonté de ceux qui les ont mis au point : créer du commun. Par exemple, l’association Framasoft a mis en place Framasphere.org, un réseau alternatif à Facebook. C’est un « nœud » du réseau social libre Diaspora*.

Depuis Framasphère, vous pouvez échanger des messages et des photos avec toute la communauté Diaspora*, gérer vos contacts, tags, mentions, re-partages, etc. Vous pouvez également publier sur d’autres réseaux sociaux.

Par ailleurs, depuis un mois, Framasoft a lancé le service de microbloging Framapiaf.org, similaire à Twitter, basé sur Mastodon. Il permet de partager de courts messages (max. 500 signes), de définir leur degré de confidentialité et de suivre les membres du réseau, sans publicité ni pistage. Alors qu’attendez-vous pour vous libérer des réseaux pas très sociaux, et venir nous rejoindre ?

Tous ces services disposent de tutoriels pour vous aider à leur prise en main, directement sur Framasoft.org.

Liens et services proposés par Framasoft :

Pour aller plus loin, sur la compréhension de ses services, et sur la protection de votre vie privée :

Framasoft ne serait rien sans sa communauté de bénévoles mais ne pourrait pas fonctionner non plus sans le service de l’association qui a des frais et emploie cinq indispensables salariés. Son financement dépend de nous, de vous, c’est-à-dire des dons individuels collectés sur Internet. Si vous pensez que Framasoft le mérite … alors faites un petit tour sur cette page de soutien.

Le mois prochain : on continue la découverte des services proposés par Framasoft, avec Framagit, l’outil de partage collaboratif.

Collectif EmmabuntüsarpinuxGPL V3
Dessin : Péhä CC-BY-SA 2017

2 commentaires

  • Mireille dit :

    moi aussi je cherche le lien pour partager sur framasphère ! allez au boulot « l’âge de faire » ! soyez cohérents !
    …..en toute amitié car je me régale de votre revue papier !

  • Quentin dit :

    Et où sont les liens sur votre site pour partager sur diaspora ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.