Contacts

11 commentaires

  • admin dit :

    Bonjour , j’ai transmis à Fabien, chargé de diffusion, qui va vous contacter. Dans l’attente vous pouvez consulter notre hors série « Vendez L’âge de faire » sur ce site https://www.lagedefaire-lejournal.fr/diffuser-ou-nous-faire-connaitre/
    Merci à vous, bien cordialement.

  • bruno dit :

    Bonjour

    Gérant d’un magaisn La Vie Clair esur VIerzon , je souhaiterai diffuser votre journal . Un de mes clients m’en avait prété un exemplaire, j’avais apprécié le contenu.

    Dans l’attente de votre répoinse sur la démarche à suivre

    Cordialement

    bruno

  • Vu qu’on demande notre avis, je me permets de le donner. Je vous trouve bien injuste envers l’académie française.
    En effet, la règle du «masculin l’emporte sur le féminin» n’est absolument pas «sacro-sainte» précisément parce que l’académie ne la défend pas.
    D’après l’académie, le français contient deux genres : un féminin et un neutre. Et c’est bien comme ça que l’on écrit et que l’on pense.
    Il n’est pas question de dire «le masculin l’emporte», mais «si le genre n’est pas précis, on utilise un neutre»
    Il n’y a pas moyen, en français, de faire un masculin sans une périphrase, tout comme en « inclusif », il n’y a pas moyen de former un neutre sans une périphrase (laquelle périphrase, par faignatise, se résume à doubler les terminaisons; on a déjà vu du français plus créatif).

    Lorsqu’on écrit, en français, «les contributeurs de Wikipédia», on parle de tout le monde. Au contraire, lorsqu’un auteur « inclusif » écrit «les contributeurs.trices de Wikipédia», il exclu une catégorie de personnes déjà bien exclues : les personnes qui ne se sentent ni homme ni femme.

    L’écriture soit-disant inclusive, se basant sur une dichotomie forte homme/femme est en réalité à contre-courant à la fois de la société et de la science.

    Bref, autant dire, écrire, et penser « neutre » au lieu de « masculin » et tout va bien. C’est déjà très largement ainsi que vont les choses. Il faut persévérer dans cette voie et surtout déchirer tous les cahiers dans lesquels il est encore écrit «le masculin l’emporte».

  • admin dit :

    Bonjour, merci de vos informations. Bien cordialement,

  • admin dit :

    Bonjour, merci de nous la faire parvenir par mail à info@lagedefaire-lejournal.fr

  • admin dit :

    Bonjour merci de contacter Laurence à compta@lagedefaire-lejournal.fr
    Bien cordialement

  • FOREST Dominique dit :

    Bonjours Mesdames et Messieurs,

    serait il possible de vous soumettre une annonce? sujet : recherche des fonds propres -associés.
    Projet: de conserverie biologique issue de nos territoires.
    Bien attendu, j’ai un dossier de présentation.
    Cordialement
    Dominique FOREST

  • bara dit :

    bonjour! je demmenage a la fin du mois et j’aurais aimé faire suivre le journal! comment faire?? merci pour votre réponse!

  • Dussort dit :

    Bonjour,

    A Rennes, ils multiplient expositions, performances et concerts. Le collectif L’élaboratoire arrive à développer un esprit dynamique et une négociation point par point avec la mairie, malgré la pression des promoteurs immobiliers (divers incendies comme celui du Parlement de Bretagne pour détruire les dossiers du juge Van Ruymbeke).

    Voici un projet de documentaire qui attend votre petit coup de pouce de financement participatif. Un grand merçi.

    ici : https://fr.ulule.com/urbanisation-et-resistances/

  • guitet laurent dit :

    Bonjour ,

    je me suis inscrit pour participer sur le stand age de faire de 12h a 14h alternatiba Nantes
    le samedi 23 septembre .
    ( je vous contact via cette page car lorsque j’essai via le lien foires-salons(at)lagedefaire-lejournal.fr je tombe ur une page blanche..!).

    cordialement

    Laurent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.